Des enfants et des mères en grand danger, la CGT dénonce la Fermeture programmée de l’unité mères et enfants de Dieppe  (Les Dentelles)
COMMUNIQUÉ 
Fermeture programmée de l’unité mères et enfants de Dieppe 
(Les Dentelles)

Le Département de Seine-Maritime affirme dans la presse qu’il « s’engage contre toutes les violences faites aux femmes » et …annonce dans le même temps la fermeture de l’unité mères et enfants de Dieppe ! (Les Dentelles)

Le centre maternel, seul service pouvant garantir l’accueil, la protection et l’accompagnement socio-éducatif d’un public de futures mères, de mamans et d’enfants de mois de 3 ans, est menacé de fermeture dès le 31 décembre prochain.

Poursuivant la politique de casse sociale menée par le département, la direction de l’IDEFHI* aggrave le démantèlement des moyens destinés à garantir l’accompagnement social et la protection des usagers les plus vulnérables, dont les enfants et les jeunes mères de famille.

Le département de Seine-Maritime met en concurrence des missions de service public qui sont pourtant TOUTES indispensables pour prévenir et protéger les usagers et répondre aux besoins sociaux.

Dernier exemple en date : le département et l’IDEFHI décident de redéployer le budget dévolu au centre Maternel de Dieppe (Les dentelles) pour répondre aux besoins de la Protection de l’Enfance dont celle des mineurs non accompagnés.

Pour la CGT, la réponse aux besoins sociaux est indispensable, à TOUS les besoins.

Les services publics de proximité ont fait la preuve de leur efficacité pour les garantir. 
Ils sont une richesse pour garantir la prévention, la protection et préparer l’avenir.
Nous exigeons que tous les moyens budgétaires soient mobilisés pour assurer la pérennité de ces services publics indispensables.

La fermeture du Centre Maternel de Dieppe entraînerait ainsi une mise en danger et une précarisation plus importante encore d’une population déjà très en difficulté : sur le territoire dieppois, le nombre des mères de moins de 20 ans (et même de moins de 18 ans) atteint le double du pourcentage de l’ensemble de la Haute Normandie ! 

L’exercice de la compétence sociale en matière de solidarité d’un département ne doit pas produire de la ségrégation, que celle-ci soit territoriale ou sociale. 

C’est pourquoi, la CGT de l’IDEFHI, du CD76 et de l’UL de Dieppe, dénoncent la mécanique à l’œuvre derrière cette fermeture et exige le maintien des moyens dédiés au Centre Maternel et à la Protection de TOUS les mineurs.

Du fait de l’annonce de cette fermeture, les 10 personnes, dont 6 enfants, qui résident à l’Accueil mères et enfants de Dieppe, voient leur avenir remis en cause du jour au lendemain. 
Elles se trouvent aujourd’hui sans solution de protection ni de réorientation.

De plus, aucun des 5 professionnels travaillant dans ce service n’est réellement fixé sur son sort à un mois de l’échéance annoncée.

Nous exigeons du Département et de l’Etat qu’ils prennent toutes leurs responsabilités pour maintenir et renforcer ces services publics, vitaux sur le territoire dieppois.

*IDEFHI : établissement public, Institut Départemental de l’Enfant, de la Famille, du Handicap pour l’Insertion)
 

Retour à l'accueil