Patrons, il faut augmenter les salaires !

L’INSEE vient de rendre publique son étude sur les salaires en France et le constat est sans appel: Le revenu salarial stagne depuis 30 ans en France !

Malgré les augmentations régulières du Smic et une progression du salaire moyen, le revenu salarial moyen n’a pas évolué.

Le revenu du salaire a même régressé nettement pour les salariés à temps partiel dont le nombre ne cesse d’augmenter (la part des salariés à temps partiel est passée de 17% à 31% entre 1978 et 2005).

Cela confirme ce que dit la CGT depuis des années !  Cela désavoue les discours  patronaux, et les discours ministériels !

Pendant ce temps là les profits ont explosé. Car ce que l’on n’a pas versé pour les salaires est allé dans les poches des actionnaires.

Mais à Dieppe c’est pire !

Si au plan national le revenu moyen a stagné, le revenu salarial moyen a évidemment baissé à Dieppe.

Car, le nombre des emplois hautement qualifiés a sérieusement diminué, par exemple à cause de la casse de la Construction et de la Réparation navale dans les années 80.

Faire baisser le niveau des salaires était d’ailleurs l’objectif premier des offensives menées contre les ACM ou ARNO dont les salriés étaient traités de privilégiés.

L’objectif sera le même lorsque le pouvoir s’est attaqué le statut des dockers au début des années 90, puis contre la ligne SNCF Dieppe Newhaven, bénéficiaient de salaires supérieurs à la moyenne locale.

La construction de la centrale électronucléaire de Penly avec l’arrivée de ses salariés sous statut n’a pas compensé cette baisse.

Aujourd’hui la grande masse des salaires de la régions dieppoise est au niveau du SMIC, voire en dessous,

Cela freine le développement économique local !

Sortir de la glaciation de la région dieppoise en matière économique passe donc aussi par un changement en matière salariale : il faut sérieusement augmenter les salaires et les pensions.

Oui, il faut porter le SMIC à 1500€ et le minimum des pensions à 1125€ !

Lire sur le site de la CGT:
Le revenu salarial stagne depuis 30 ans !

Retour à l'accueil