Allemagne: Des gares ne sont plus desservies faute de personnel !

2013-08-10-la-deutsche-bahn-Mayence-panne-d-effectifs.jpg

Décidément le "modèle allemand" bat de l'aile ! On savait que coté bas salaires, c'était très en dessous du Smic, et que la misère y était endémique, mais jamais encore quelque chose comme cela n'était arrivé !

En pleine période d’affluence, les chemins de fer allemands n’ont pas trouvé d’autre solution que de réduire la desserte de la région de Mayence, par manque d'effectifs. Mayence est  une ville située à 50 kilomètres de Francfort

Résultat, depuis le 4 août 2013 (Vosges matin du 10 août) (Le Monde du 9 août) (La Tribune du 10 août), des trains sont régulièrement annulés, tandis que le trafic régional est très limité le soir et la nuit. 

Furieux, le ministre des Transports aurait téléphoné hier au patron de la Deutsche Bahn, pour lui intimer l'ordre « de trouver toutes les solutions possibles pour rétablir un trafic normal ». Mercredi déjà, le secrétaire d’Etat aux Transports avait adressé une lettre à la compagnie allemande, suggérant de « rappeler au travail des salariés en vacances », pour rétablir la situation.

« Ce chaos montre une fois de plus que la Deutsche Bahn économise sur le dos de ses clients […] Un bon patron des chemins de fer irait jusqu’à porter ses voyageurs dans ses bras », a dénoncé le président Vert du comité transport du Bundestag – chambre basse du Parlement –, Anton Hofreiter. mais un patron de chemin de fer ça peut, certes, porter quelques voyageurs dans ses bras (un à la fois seulement quand même !) mais pas très loin ! C'est comme en France: un patron ça ne sait que supprimer des emplois, et pas conduire une locomotive (mais un conducteur de plus ne résoudrait pas le problème !

Le responsable du plus grand syndicat des cheminots (EVG), Alexander Kirchner, a de son côté déclaré que le chaos de Mayence était prévisible, pointant le manque criant de personnel. « Quand la Bahn dit aujourd’hui que ce qui arrive à Mayence est la conséquence des congés et des maladies, ce sont des excuses. D’après nos estimations, il manque près de 1 000 salariés dans le secteur des ‘chefs de sécurité’», a-t-il dénoncé.

Décidément cela ne va pas bien dans les chemins de fer ! La recherche de la rentabilité maximum au détriment du service, cela fait qu'au bout du compte, ou ça casse (voir la série de catastrophe de cet été), ou ça s'arrête faute de "combattants"!

En Allemagne comme en France, faut embaucher !!! En plus ça marcherait mieux, cela ferait reculer le chômage, cela remplirait les caisses de sécurité sociale et de retraite !
Retour à l'accueil