Annulation de la fermeture de classe annoncée à l'école Vauquelin

2014-04-10-Ecole-Vauquelin.JPG

Stupeur sur le Pollet lorsque, les élections municipales à peine terminée, l'annonce d'une suppression de classe à l'école maternelle Vauquelin a été annoncée aux enseignants et aux parents. Le Directeur Académique affirmait que cette école n'était pas en Éducation Prioritaire alors que l'école élémentaire Michelet l'est !

Conséquence pour l'école maternelle, le Directeur Académique retire les 5 élèves de 2 ans dans les prévisions pour la rentrée prochaine, et le seuil de fermeture* est fixé à 28 élèves et non à 25 !

Dans ce quartier classée selon l'Insee comme étant d'une extrême pauvreté, qui a toutes les caractéristiques pour être dans l’Éducation prioritaire, les familles subissent ainsi la double peine, celle de subir le chômage, la précarité et celle de réduire la chance de s'en sortir en dégradant les conditions d'apprentissage pour les élèves. Dans un quartier qui accueille les gens du voyage, les demandeurs du droit d'asile, cette école accueille donc des élèves allophones ou ne maitrisant peu la langue française.

Tout le monde s'accorde que la scolarisation des enfants de moins de 3 ans est non seulement une chance, mais une nécessité pour ces élèves dont l'intégration doit être prioritaire et donner ainsi toutes les chances pour la réussite des élèves.

Dès l'annonce faite, les parents d'élèves de l'école mais aussi de l'école Michelet, soutenus largement par l'ensemble de la communauté éducative et de la population (syndicats, élus, commerçants...) se sont fortement mobilisés, bloquant, occupant l'école, faisant signer une pétition...

La CGT Éduc'action et l'Union Locale CGT de Dieppe se sont fortement impliquées dans la défense de cette école comme les autres écoles menacées sur Dieppe pour obtenir l'annulation de la fermeture de classe, en distribuant des tracts et en participant aux différentes mobilisations.

Dès le groupe de travail à l'Inspection Académique du vendredi 4 avril, la CGT Éduc'action a avancé les arguments pour permettre de sauver la classe.

Lors du Comité Technique Spécial Départementale, le Directeur Académique annonçait l'annulation de la fermeture de classe. Cette première victoire sur Dieppe, à mettre au crédit de la mobilisation des parents d'élèves et de la communauté éducative dans un cadre unitaire avec la CGT Éduc'action et l'Union Locale CGT de Dieppe.
Retour à l'accueil