Chiffres du chômage: Créer des emplois, c’est possible !

Fin juillet 2013, malgré une légère baisse (- 0, 8 %) du nombre de jeunes demandeurs d’emploi, une nouvelle hausse du nombre total de demandeurs d’emploi est – à nouveau - constatée.

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A est de 3 285 700 soit une augmentation de 0,2 % (+ 6 300) par rapport à fin juin et de 10 % (+ 297 900) sur un an.

Toutes catégories confondues, on compte au total 5 148 200 demandeurs d’emploi en France, y compris les DOM, soit une hausse de 1,1 % (+ 52 200) au mois de juillet et une hausse de 8,8 % (+ 418 300) sur un an.

Il faut en finir avec les faux remèdes au chômage et les vrais cadeaux au patronat qui persiste à casser l’emploi pour engranger toujours plus de profits.

Créer des emplois en relançant la croissance, en augmentant les salaires et en finançant les retraites, c’est possible. Nos propositions revendicatives pour y parvenir sont claires, réalistes et profitables à tous, jeunes comme retraités.

C’est le sens du courrier adressé le 26 août par Thierry LEPAON, Secrétaire général CGT, au Premier Ministre, Jean-Marc AYRAULT.

Elles seront portées le 10 septembre 2013 lors de la journée nationale d’action unitaire, de grève et de manifestations pour faire entendre nos revendications sur salaires, emplois, retraites et conditions de travail.

Montreuil, le 27 août 2013

Compléments:

Ajoutons que l'Etat et toutes les grosses boites (ex:Orange-France-Telecom, EDF, SNCF, Véolia, Vinci, etc.) ont le pied sur le frein en matière de remplacement des départs en retraite alors que ceux-ci s'accélèrent ! Le jeu est de remplacer les CDI par des apprentis embauché niveau Bac pour obtenir un BTS, et de ne pas, ensuite, embaucher les reçus à leur examen (puis de recommencer). C'est vrai que ces apprentis sont rapidement productifs et pas chers ! De plus, les grosses boites sont gavées de subventions de l'Etat, pour maintenir le niveau des dividendes versés aux actionnaires !On marche sur la tête !

Retour à l'accueil