Retraites: on nous ressert la même soupe !
2013-09-10-Retraites affiche 2Depuis la dernière loi Fillon, pour avoir une retraite à taux plein il faut  IMPERATIVEMENT avoir accumulé une durée de cotisations (= durée d’assurance) de:

=> 164 trimestres pour les assurés nés en 1952, soit 41 ans.

=> 165 trimestres pour les assurés nés en 1953 et 1954, soit 41 ans et 1 trimestre.

=> 166 trimestres pour les assurés nés en 1955 et 1957, soit 41 ans et 2 trimestres.

Le projet de loi Ayraut qui vient d'être rendu public, prévoit de poursuivre les mesures Sarkozy-Fillon pour les générations suivantes, et de porter la durée de cotisation nécessaire à :
  • => 167 trimestres pour les assurés nés en 1958,  1959,  et 1960, soit 41 ans et 3 trimestres, 

  • => 168 trimestres  pour les assurés nés en 1961 et 1962, soit 42 ans,

  • => 169 trimestres pour les assurés nés en 1964, 1965, et 1966, soit 42 ans et 1 trimestre,

  • => 170 trimestres pour les assurés nés en 1967, 1968, et 1969, soit 42 ans et 2 trimestres,

  • => 171 trimestres pour les assurés nés en 1970, 1971, et 1972, soit 42 ans et 3 trimestres,

  • => 172 trimestres pour les assurés nés à partir de 1973, soit 43 ans,

Attention !!! Pour avoir DROIT à une retraite à taux plein, il faut IMPERATIVEMENT (c'est important !) avoir atteint la "durée de cotisation" fixée pour votre année de naissance (voir ci-dessus)!

Si l'on prend sa retraite à l'age l'égal, mais sans avoir atteint cette durée de cotisation (ou durée d'assurance), non seulement la base de calcul de la retraite ne sera pas retraite complète, mais, de plus, votre retraite subira une pénalité supplémentaire = c’est la décote ! C’est un véritable scandale !
Avec le projet de loi Ayraut, cela ne change pas !

La décote, comment ça marche ?

Après avoir calculé votre retraite (qui ne sera donc pas complète), on applique sur ce résultat une pénalité appelée décote :

  • =>  1,25%  par trimestre manquant !
  • => 5% par année manquante (4 trimestres manquants)
  • => 25% de baisse pour 5 années manquantes (20 trimestres manquants)
Attention : toutes les activités ne permettent pas de valider des trimestres ! Un travail sur une année ne valide pas forcément 4 trimestres !

Par exemple, ni le RMI, ni le RSA, ni d’une manière générale les allocations, ne sont comptabilisés dans les trimestres pris en compte pour le calcul du droit à la retraite. Beaucoup de salariés découvrent qu’ils ont des années incomplètes, voire des années « blanches », les privant de la retraite anticipée à 60 ans, et de la retraite complète à l'âge l'agal de 62 ans.

Pourtant la France est riche et l’argent existe pour financer les retraites !

Les entreprises se gavent: 250 milliards d'euros de dividendes issus des placement financiers !

La CGT propose de porter progressivement de 12 % à 18 % la part des richesses créées consacrée au financement des retraites ; elle formule trois séries de propositions :

  • => Faire contribuer tous les revenus, notamment les revenus financiers (stock-option, etc.)
  • => Le financement des retraites, et de la protection sociale en général, est très dépendant du niveau de l’emploi. Un million d’emplois en plus c’est cinq milliards d’euros de rentrées de cotisations supplémentaires pour les retraites.
  • => Augmenter et moduler les cotisations patronales. La CGT propose une réforme des cotisations patronales qui pourraient être modulées en fonction, notamment, des politiques d’emploi des entreprises.
Avec la CGT agissez :
  • => Pour la retraite par répartition à 60 ans et 75% du revenu d’activité
  • => Reconnaissance de la pénibilité, des années d’études et période de précarité.
  • => Non à tout allongement de cotisation, baisse des pensions, et toute mesure frappant les retraités.
  • =>Pour l’emploi et l’augmentation des salaires
Le 10 septembre, tous dans l'action !
Lieux et horaires des rassemblements et des manifestations en Seine-Maritime:
  • => Dieppe, 10h30, gare SNCF
  • => Rouen, 10h, cours Clémenceau.
  • => Le Havre, 10h, Franklin.
  • => Eu, 10h30, place Guillaume Le Conquérant
Retour à l'accueil